🎈 La messe de Minuit

DerniĂšre mise Ă  jour : 17 avr. 2020

19/20/21 Septembre 2019

Epicerie Moderne / PĂ©riscope / Transbordeur



AprÚs 5 messes plus que réussies, place au clou du spectacle avec La Messe de Minuit, le festival ! Pour ce nouveau venu parmi ses comparses lyonnais, la talentueuse équipe de Cold Fame nous propose trois soirées de folie !


On commence fort avec la soirĂ©e d’ouverture le vendredi soir Ă  l’Epicerie Moderne, qui n’est autre que la premiĂšre date de la nouvelle tournĂ©e des nĂ©o lyonnais de Last Train. Pour ouvrir le bal, place au rock garage des amĂ©ricains de Night Beats, un set rock et qui met dĂ©jĂ  tout le monde en transe. Puis c’est au tour de Last train, qui vient ouvrir sa tournĂ©e Ă  la maison et ainsi nous prĂ©senter son nouvel album tout juste sorti, « The Big Picture ». De l’ouverture avec All Alone, jusqu’à leur tout dernier single, The Big Picture, en passant par le dĂ©jĂ  classique Way Out, tout est parfait ! La setlist, le son et les lights subliment la performance du combo qui partage allĂšgrement son plaisir de jouer avec son public !


Pour le second jour, rendez-vous dans un PĂ©riscope « surblindĂ© » et surchauffĂ© pour une date explosive ! Pour commencer, les frenchies de Structures avec leur post punk nerveux et Ă©nergique. AprĂšs un set qu’ils finissent dans le public, place aux londoniens de Bad Nerves et leur rock garage endiablĂ©. Le combo britannique ne perd pas de temps et se donne Ă  100% dĂšs les premiĂšres notes de guitare, de quoi littĂ©ralement mettre le feu Ă  la salle. AprĂšs une bonne suĂ©e, on rentre chez nous pour reprendre quelques forces avant la grosse soirĂ©e de samedi soir.


Il est l’heure de clĂŽturer cette premiĂšre Ă©dition, et pour ça toute l’équipe du festival n’a pas fait les choses a moitiĂ© : une programmation excellente pour ce dernier soir au Transbordeur.


On commence la soirĂ©e avec l’une des toutes derniĂšres signatures du label Cold Fame, Bandit Bandit. Le combo rock lyonnais met le feu Ă  la scĂšne du Club Transbo, notamment grĂące Ă  des gros riffs implacables et Ă  une prĂ©sence scĂ©nique hypnotique. On file dans la grande salle pour aller voir Lysistrata et leur rock Ă  la fois technique et efficace. Toujours en formation serrĂ©e sur scĂšne, les trois musiciens ne forment qu’un et comme Ă  chacun de leur passage Ă  Lyon, c’est la folie. Un peu de calme pour la suite avec les anglais de Yak et leur rock alternatif plus posĂ© qu’à leur dĂ©but. Un set un peu dĂ©cevant Ă  mon goĂ»t mais qui fera trĂšs bien la transition avec la sensation Fat White Family. C’est le groupe que tout le public attendait et la sensation live du moment. Ils arrivent sur scĂšne Ă  la cool, biĂšre Ă  la main et lunettes de soleil sur le nez ; tout est prĂȘt pour retourner le Transbordeur. Et dĂšs le dĂ©but du show, Lias va au contact de son public pendant que ses compĂšres balancent des sons Ă  la fois bien rock’n’roll et psychĂ©. Ils Ă©taient attendus et ils ont rĂ©pondu plus que prĂ©sent !


La soirĂ©e n’est pas finie pour autant, il nous reste encore deux groupes Ă  voir et pas n’importe lesquels, Ă  commencer par les locaux de Decibelles, toujours aussi efficaces avec un punk rock direct. Enfin le festival se clĂŽture sur un live des français de The Psychotic Monks qui envoient du lourd autant niveau son que niveau light ! Tout est lĂ  pour rentrer dans l’univers musical du groupe et ainsi profiter Ă  fond du concert !


C’est sur ces notes ainsi que sur celles du dj set du Tous en Tong crew que nous quittons le transbordeur et disons Ă  l’annĂ©e prochaine Ă  La Messe de Minuit !


👉 Kymmo

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout