🎤 LIVE REPORT : Impericon | Never Say Die! Tour

Dernière mise à jour : 17 avr. 2020

CCO Villeurbanne

21/11/2015


Pas simple de reprendre le chemin des salles de concert une semaine après les tragiques évènements de Paris. Heureusement le public Lyonnais est bel et bien là pour cette première date à Lyon du Never Say Die! Tour et ça fait vraiment du bien!

L’affiche de la soirée est plus que belle et on est tout de suite dans le bain avec le premier groupe, Burning Down Alaska, qui m’a mis une première claque avec leur new-wave hardcore, parfait mélange entre mélodie et brutalité. Après un bonne demi-heure de set, place au métalcore des américains de Fit For A King, puis au punk-hardcore de Cruel Hand, deux sets bruts de décoffrage faisant monter la pression dans un CCO déjà bien surchauffé.


Après trois premiers lives de très bonne facture, place à mon deuxième coup de coeur de la soirée avec les californiens de Being As An Ocean. Après un passage déjà remarqué lors de la première édition du Longlive Rockfest, le groupe revient à Lyon pour enflammer le public, chose faite dès le début de la première chanson avec un hardcore mélodique, sublimé par la prestance de Joel Quartuccio au Chant et Tyler Ross à la guitare lead. Un live d’une énergie folle avec slam et pogo dans tous les sens même de la part des membres du groupe avec deux bains de foule pour Joel et un pour le bassiste.


Après un tel live, dur de repartir mais heureusement il reste encore deux groupes et pas des moindres, pour commencer, Defeater et son punk-hardcore sans concession qui met tout le monde d’accord et enfin the Amity Affliction qui clôturera la soirée en beauté avec son post Hardcore, taillé pour le live a base de grosses guitares et de refrain ultra efficace.


Pour conclure, ce fût une très belle soirée où tout le monde était heureux d’être là et de faire la fête!

1 vue0 commentaire