• pippo

The Killers - Imploding the mirage (Island record)


Plus de quinze ans après le recueil de tubes que fut Hot Fuss, The Killers seraient-ils devenus nostalgiques ? C’est ce qu’on est en droit de penser à l’écoute de ce sixième album de la bande de Brandon Flowers, qui a puisé l’inspiration de cet album dans l’Utah, où le frontman affirme « être tombé amoureux de la musique la première fois ». Le symbole de cette nostalgie : le synthétiseur, omniprésent en l’absence du guitariste Dave Keuning, qui semble davantage s’épanouir à San Diego qu’à Las Vegas. Couplé à une batterie triggée comme jamais par Ronnie Vannucci Jr., on retrouve sur cet Imploding the mirage une forte vibe new wave, notamment sur des titres comme « Caution », « Fire in bone », « Running towards a place » ou encore « When the dreams run dry ». Sommet de l’hommage : des extraits de « Hallogallo » de NEU! et « Moonshake » de Can, distillés dans le single « Dying breed », dont le riff principal rappelle aussi vaguement le « Johnny and Mary » de Robert Palmer. À noter que pour la première fois sur un album de The Killers, on retrouve aussi deux featurings, l’un avec la chanteuse canadienne k.d. lang sur « Lightning Fields », l’autre avec Weyes Blood sur le grandiloquent « My God », qui aurait toute sa place en clôture de setlist – quand on pourra retourner voir des concerts, évidemment.

Philippe « Pippo » Jawor



44 vues0 commentaire